/fr/2016/1/20

Journée d'étude Espace numérique, espace pornographique

Éditer l'article

14, 15 et 16 décembre 2016
Université de Montréal

Aujourd’hui, plus d’un tiers des données échangées via internet relèvent de la pornographie. Cette statistique n’a rien d’étonnant lorsqu’on sait que les sites X ont été les premiers à investir l’espace numérique à partir du début des années 1990, devenant par conséquent les premiers à proposer des modèles économiques adaptés au fait numérique, et à résoudre des problèmes techniques — la compression des vidéos de haute qualité, par exemple. Dans une perspective historique plus large, on remarque d’ailleurs que les producteurs de contenus pornographiques se sont toujours approprié les « nouveaux » médias avec célérité, que l’on songe au minitel, à la télévision, au cinéma ou même à la photographie.

On s’interroge donc : existe-t-il un rapport structurel entre pornographie et technologie, et à plus forte raison entre pornographie et nouvelles technologies numériques? Pour répondre à cette question, ces journées d'études proposent de mettre en parallèle l’espace numérique avec l’espace pornographique, afin d’analyser leurs structures et leurs caractéristiques communes : quelles sont, par exemple, les normes ou les règles de visibilité et d’invisibilité dans ces espaces? Comment se reconfigurent les rapports entre privé et public? En quoi ces espaces sont-ils caractérisés par un ensemble particulier de valeurs?

ÉvénementsEspace numériqueVirtuelÉrotisme et pornographie

Connexion