/fr/Activites/Evenements/2018/6/6

Cinquième séance Écritures numériques et éditorialisation : Nathalie Casemajor : Publics algorithmiques et pratiques culturelles connectées

Éditer l'article

21 mars
CRIHN, Université de Montréal
Pav. Lionel-Groulx, Salle C-8132
11h30 (Québec) - 17h30 (France)


La collecte massive de données comportementales et le déploiement d’algorithmes sur les plateformes numériques amène à reconsidérer la notion de public dans le secteur des arts et de la culture. Cette présentation propose un examen critique des notions de « public en réseau » (networked public) et de « public algorithmique » (algorithmic audience). Quelles est la pertinence de ces notions pour penser la dimension connectée des pratiques culturelles ? Quelles en sont les limites ? La discussion s’appuiera sur l’analyse de deux dispositifs : Audience Finder, un outil développé par Arts Council England pour mutualiser des données massives sur les visiteurs, spectateurs et participants de près de 800 organisations culturelles; et Brave, un moteur de recherche développant un crypto-jeton nommé Basic Attention Token.

Nathalie Casemajor est professeure-chercheure à l’INRS – Centre Urbanisation Culture Société. Ses travaux portent sur l’action culturelle, les pratiques numériques et la mobilisation citoyenne. Elle est co-directrice de l'Observatoire des médiations culturelles et membre de la chaire Fernand-Dumont sur la culture. Ses activités récentes incluent un projet sur la présence de la culture et des savoirs des Premières Nations dans Wikipédia, ainsi que la codirection d’un ouvrage collectif, intitulé Expériences critiques de la médiation culturelle (2017, PUL).

Connexion