Nicolas Sauret

Éditer le chapeau

Nicolas Sauret est actuellement doctorant à l'Université de Montréal et l'Université Paris Ouest et travaille sur la question de l'éditorialisation et de l'impact des dispositifs numériques d'écriture et de lecture dans la construction et la circulation des savoirs.

Sa thèse s'inscrit dans la continuité de son travail à l'Institut de recherche et d'innovation du Centre Pompidou (IRI) comme ingénieur de recherche et chef de projet (2009-2016).

Au sein de l'IRI puis au sein de la chaire Écritures numériques de l'Université de Montréal, il co-organise le séminaire « Écritures numériques et éditorialisation » depuis 2011, en partenariat avec la revue Sens Public et le laboratoire Dicen-IDF.

Il a travaillé comme vidéaste et réalisateur de documentaire en Asie pendant six années, au Laos puis à Hong Kong, avant de créer à Paris avec deux associés la société de production Inflammable Productions, spécialisée dans les nouveaux médias et les nouvelles formes de narration. Son travail de réalisation a été diffusé dans nombre d’expositions et de festivals.

nicolassauret.net

nicolas.sauret@umontreal.ca

/fr/Equipe/Nicolas-Sauret

Ajouter un articleEDIT EDIT EDIT EDIT

Première séance séminaire Écritures Numériques et Éditorialisation - Bruno Bachimont

Université de Montréal
Pavillion Lionel-Groulx - Salle C-7078-2
de 11h30 à 13h30 - 17 novembre 2016
Seance enregistrée

EDIT EDIT

Joëlle Le Marec et Nicolas Sauret, « Archivage de répétitions et médiations du spectacle vivant. Le cas du projet spectacle en ligne(s) », Les Cahiers du numérique, vol. 12 / 3, septembre 2016, p. 139‑164.

Cet article revient sur les résultats du programme Spectacle en ligne(s) à partir desquels une réflexion est menée sur le changement de nature de l’archive nativement numérique et de son statut culturel. La constitution d’une archive vidéo annotée des répétitions de deux spectacles vivants nous a permis d’explorer les médiations de l’archive dans le contexte culturel. Notre réflexion sur la médiation se positionne ainsi à la croisée de l’innovation institutionnelle en la matière, et des problématiques scientifiques liées à l’archive numérique. À travers les expérimentations d’éditorialisation de l’archive, menées lors du projet, l’article introduit l’idée que l’archive nativement numérique n’accède au statut d’objet culturel qu’au travers de ses usages, lors de la génération des formes intermédiaires propre à l’éditorialisation de l’archive.

EDIT EDIT EDIT EDIT

Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - cycle 2015-2016

Cycle 2015-2016
L'éditorialisation du soi

Connexion