/fr/Equipe/Servanne-Monjour-/2016/11/3

Première séance séminaire Écritures Numériques et Éditorialisation - Bruno Bachimont

Éditer l'article

Université de Montréal
Pavillion Lionel-Groulx - Salle C-7078-2
de 11h30 à 13h30 - 17 novembre 2016
Seance enregistrée



Bruno Bachimont participera à la première séance du séminaire "Écritures numériques et Éditorialisation 2016/2017" avec la conférence "De l'éditorialisation à l"éditorialisation. 2007-2017".

À partir des années 2000 les chercheurs commencent à utiliser le terme d’éditorialisation. En 2007, Bruno Bachimont en propose une définition précise, comme processus de redocumentarisation de ressources en contexte numérique, et la relie explicitement au contexte des pratiques documentaires, en particulier dans le domaine des archives audiovisuelles.
Dix ans après, comment la notion s’est-elle enrichie ou déplacée ? En quoi le terme est-il encore opérationnel ? Son inscription dans l’univers de la documentation doit-elle être repensée ?

Nous avons invité Bruno Bachimont à revenir avec nous sur cette histoire du mot et de l’idée d’éditorialisation, pour l’interroger sur ce qu’il appelle « l’économie de la variante à l’ère du numérique » et pour mieux circonscrire les chantiers qui restent à explorer.

Le séminaire Écritures numériques et éditorialisation, qui se déroule entre Montréal et la France, est organisé par Louise Merzeau, Servanne Monjour, Nicolas Sauret, Michael Sinatra, Jérôme Valluy, Marcello Vitali-Rosati et Gérard Worsmer. Cette année il est organisé en collaboration par la revue Sens Public, la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques de l’Université de Montréal, le laboratoire Dicen-IDF et le CRIHN. Il a été créé en 2009 en partenariat avec le laboratoire Invisu (INHA-CNRS), puis avec l’Institut de recherche et d’innovation et a bénéficié du soutien de la MSH-Paris Nord.

L'enregistrement de la séance est disponible sur le compte Archive.org de la Chaire de recherche.

Connexion