Éditer le chapeau

Nous vivons désormais dans un espace numérique. Cet espace est fait d'écriture. Nos identités sont de l'écriture - profils, entrées dans des bases de données, lignes de codes -, nos actions sont de l'écriture - à partir des clics jusqu'à l'achat d'un livre ou à la planification d'un voyage -, les objets qui nous entourent sont faits d'écriture. La Chaire de recherche du Canada sur les Écritures numériques a pour objectif de proposer une nouvelle lecture et une nouvelle compréhension de cette écriture qui fait désormais notre monde. Sur ce site vous trouverez l'ensemble des projets menés par Marcello Vitali-Rosati et son équipe, les publications des membres de la Chaire et la description de tous les concepts théoriques mobilisés pour nos recherches.

/fr

Publications

Ajouter un article

Marcello Vitali-Rosati, Navigations: Sur les traces d’Eugen..., 1 edition, publie.net, 2014, 388 p.

Ce n'est pas seulement une expérimentation littéraire, c'est aussi et d'abord un grand texte, une formidable mise en abîme, forgée dans la chaleur italienne (sable, café, barbecue et cigare) et sous la neige montréalaise (flocons suspendus dans l'air, défiant la gravité), une fenêtre ouverte sur le souvenir d'un étudiant en philosophie, né à Florence, amoureux de H., ami de Peppe le poète, qui traverse les frontières sans bataille — c’est volontairement qu’il laisse des minuscules à tout ce qui touche de près ou de loin aux nationalités —, parti vivre à Pise, puis à Paris, puis à Montréal, et qui un jour rencontra Eugen, celui qui devint « personne itinérante » comme on dit au Québec, qui avait quitté la Roumanie dans le but d'atteindre le Canada en se cachant dans le container d'un cargo, qui dissimula ses papiers dans une gare à Belgrade pour échapper à la police, perdit son identité mais pas la volonté farouche de parvenir à ses fins, Eugen qui était fou comme un personnage de Kusturica, et qui compta jour après jour les kilomètres qui le séparaient de son rêve en buvant de la mauvaise bière volée chez Lidl. Réussira-t-il ?

Jean-Marc Larrue, « Hervé Guay L’éveil culturel – Théâtre et presse à Montréal, 1898-1914 », Theatre Research in Canada / Recherches théâtrales au Canada, vol. 34 / 1, 2013, p. 139‑142.

Issu d’une thèse de doctorat soutenue en 2005, l’essai L’éveil culturel—Théâtre et presse à Montréal, 1898-1914 que Hervé Guay a publié aux Presses de l’Université de Montréal en 2010, se lit presque comme un roman, ce qui indique que cette mutation de la thèse vers l’essai, souvent hasardeuse, a ici parfaitement réussi. On apprécie la précision de l’information foisonnante et la langue élégante et fluide dans laquelle elle est livrée. L’étude de Guay porte sur la critique théâtrale à une période qui est souvent considérée comme un premier âge d’or du théâtre à Montréal, qu’il soit anglophone ou francophone (ou même yiddishophone). [...]

Michael E. Sinatra, « Performing Leigh Hunt’s 1840 Play « A Legend of Florence » », in Monika Class, Terry F. Robinson, (éds.). Transnational England: Home and Abroad, 1780-1860, éds. Monika Class et Terry F. Robinson, Cambridge, Cambridge Scholars Publishing, 2009, p. 92‑110.

Leigh Hunt's authorship of « A legend of Florence » (1840) — a drama inspired by the rich cultural, intellectual, and political climate of Italy — reflects, as Michael Eberle-Sinatra demonstrates in the final essay of the first section, not only a literary exchange between England and Italy, but argues that during the creation of his play, Hunt engaged in his own version of border crossing as he managed the transition between writing about and writing for the stage. A complex maneuver that required Hunt to rech beyond his own intellectual boundaries, the shift from critic to dramatist challenged and enriched his thoughts regarding the work of the theater.

Michael E. Sinatra, « Representing Leigh Hunt’s Autobiography », in Veronica Alfano, Andrew Stauffer, (éds.). Virtual Victorians : Networks, Connections, Technologies, éds. Veronica Alfano et Andrew Stauffer, New York, Palgrave Macmillan, 2016, p. 107‑119.

That study attempted to elaborate the problematic of [Leigh Hunt's] position within the London literary and political scene between the years 1805 and1828, the contributions he made to British literature and journalism, and his public standing at the end of the romantic period. Since Hunt's life is obviously too complex to be rendered fully in any single study, the idea was not to attempt an exhaustive history, but rather to present a starting point for further inquiry into Hunt's career as a writer and public figure under the reign of Queen Victoria. [...]

Michael E. Sinatra, « Totally Clueless : Heckerling and Queer Sexuality in Austen’s « Emma » », in Abigail Burnham Bloom, Mary Sanders Pollock, (éds.). Victorian Literature and Film Adaptation, éds. Abigail Burnham Bloom et Mary Sanders Pollock, New York, Cambria Press, 2011, p. 123‑133.

This chapter offers a new reading of the sexual politics that are at play in Jane Austen's 1816 « Emma » through the exploration of film director Amy Heckerling's retelling of Austen's original story. Heckerling's 1995 film, « Clueless », can be understood as a free translation of « Emma » which allows an interrogation of some of the novel's received readings, especially those related to its male characters. [...]

Michael E. Sinatra, « « Senators and Actors » : Leigh Hunt’s Theatrical Criticism and the Regency », in Michael E. Sinatra, Tim Fulford, (éds.). The Regency Revisited, éds. Michael E. Sinatra et Tim Fulford, New York, Palgrave Macmillan, 2016, p. 93‑104.

Jean-Marc Larrue, « La contre-culture et le théâtre francophone », in Karim Larose, Frédéric Rondeau, (éds.). La contre-culture au Québec, éds. Karim Larose et Frédéric Rondeau, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2016, (« Nouvelles études québécoises »), p. 283‑314.

Lors d'une des dernières conférences de presse qu'il donnait à titre de premier ministre du Québec le 5 septembre 2012, Jean Charest reconnaissait candidement que ni son gouvernement ni lui n'avaient prévu l'ampleur de la mobilisation étudiante qui a perturbé tout le Québec pendant le « Printemps érable » et qui a joué dans sa défaite aux élections générales du 4 septembre. [...]

The regency revisited, éds. Tim Fulford et Michael E. Sinatra, 1st ed. 2015 edition, New York, Palgrave Macmillan, 2016, 224 p.

For poetry in England, the Regency years (1811-1820) were a time of cultural revolution, with key figures such as Robert Southey and Leigh Hunt. Revisiting the wide impact of this period, this collection shows not only how the Regency transformed Romanticism but also literature, re-conceptualizing how scholars view what it means to be Romantic.

Connexion