/en/1989/1

Add an article

Jean-Marc Larrue, « Compte rendu. “Le Burlesque québécois et américain” de Chantal Hébert », Revue d’histoire de l'Amérique française, vol. 43 / 2, 1989, p. 267‑268.

En 1981, Chantal Hébert consacrait un premier ouvrage au théâtre burlesque du Québec. Il s'agissait d'une version modifiée de son mémoire de maîtrise. Elle y révélait l'apport et l'importance du burlesque dans l'histoire théâtrale locale. Dans Le Burlesque québécois et américain, que viennent de publier les Presses de l'Université Laval et qui est sa thèse de doctorat, Chantai Hébert nous entraîne dans la dramaturgie burlesque en nous proposant une analyse comparée d'oeuvres québécoises et américaines caractéristiques de ce genre populaire. [...]

Jean-Marc Larrue, « Le théâtre expérimental et la fin de l’unique », Jeu, 1989, p. 64‑72.

Bien sûr le théâtre est toujours expérimental, même le théâtre le plus conventionnel, le plus bourgeois, le plus reproducteur. Il est toujours expérimental car il y a toujours, au théâtre comme dans tous les autres arts de création ou de reprise, une forme minimale d'expérimentation. Il ne faut donc pas entendre expérimental au sens strict du dictionnaire, il ne faut surtout pas séparer l'épithète de son substantif. Si tout le théâtre est, à divers degrés, expérimental, ce qu'il est convenu d'appeler le «théâtre expérimental» — pour éviter toute confusion, il vaudrait mieux écrire «Théâtre Expérimental» — recouvre une pratique relativement circonscrite dans le temps. [...]

Log in