/en/1991/1

Add an article

André-Gilles Bourassa et Jean-Marc Larrue, « Le Monument National (1893-1923) : trente ans de théâtre dans la salle Ludger-Duvernay », L’Annuaire théâtral, 1991, p. 69‑100.

En 1993, le Monument National aura cent ans. À l'aube de ce centenaire, qui correspond sensiblement à celui du théâtre professionnel francophone local, et alors que le Monument subit une importante cure de rajeunissement, l'occasion est belle de rappeler les faits saillants de cette institution à la carrière tourmentée. [...]

Jean-Marc Larrue, « “Les misérables” », Jeu, 1991, p. 184‑187.

Le 23 j uin 1991, «la plus populaire des comédies musicales» aura attiré près de 400 000 personnes au Québec seulement. Cet incontestable succès public est remarquable. D'une part, il prouve qu'il y a ici un public nombreux (prêt à payer le prix) pour ce type de spectacles à grand déploiement; d'autre part, il nous rappelle qu'il existe encore des spectacles dramatiques dont les qualités transcendent les frontières politiques et culturelles. [...]

Jean-Marc Larrue, « “O’Neill” », Jeu, 1991, p. 197‑198.

C'est en 1939 qu'Eugène O'Neill entreprend la rédaction de ce Long Voyage vers la nuit qui allait couronner sa carrière de dramaturge. C'est donc passé l'âge de cinquante ans, après avoir reçu trois prix Pulitzer et, surtout, le prix Nobel de littérature, qu'Eugène O'Neill réussissait à régler ses comptes avec ses démons familiaux : son père, l'acteur James O'Neill, son frère Jamie et sa mère Mary. [...]

Log in