Nicolas Sauret

Edit lead

Nicolas Sauret is a researcher at the Labex Les passés dans le présent and at the TGIR Huma-Num. As head of digital development and innovation, he coordinates the FabPart Lab, which aims to establish a factory for mediation, participation, and digital enhancement in the fields of memory and heritage, and the HN Lab, which is involved in the identification and experimentation of research tools in the humanities and social sciences. As an engineer at the Institut de recherche et d'innovation du Centre Pompidou (2009-2015), then during his PhD at the University of Montreal and the University of Paris Nanterre (2015-2020), his work focuses on the collective nature of the production, circulation and legitimization of knowledge, by combining the theory of editorialization and an action research approach on digital writing practices. Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)

/en/Team/Nicolas-Sauret

Publications

Add an articleEDIT EDIT EDIT EDIT EDIT

Nicolas Sauret, « Design de la conversation scientifique : naissance d’un format éditorial », Sciences du Design, n° 8, décembre 2018, p. 57‑66.

Cet article analyse le design d’un format éditorial expérimental dont l’objectif est de réunir le régime social de la conversation avec le régime documentaire des connaissances. Pensé comme un nouvel objet de communication scientifique à implémenter au sein de la revue Sens public, ce format conversationnel cherche à réhabiliter des pratiques d’écrilecture en environnement numérique nées hors de l’institution académique. Sur la base des travaux de Louise Merzeau, nous dressons des pistes pour concevoir un dispositif d’éditorialisation conversationnel propice à l’établissement d’un espace commun de connaissances et engager une herméneutique collective.

EDIT

Nicolas Sauret, « Design de la conversation scientifique : naissance d’un format éditorial », Sciences du Design, n° 8, décembre 2018, p. 57‑66.

Cet article analyse le design d’un format éditorial expérimental dont l’objectif est de réunir le régime social de la conversation avec le régime documentaire des connaissances. Pensé comme un nouvel objet de communication scientifique à implémenter au sein de la revue Sens public, ce format conversationnel cherche à réhabiliter des pratiques d’écrilecture en environnement numérique nées hors de l’institution académique. Sur la base des travaux de Louise Merzeau, nous dressons des pistes pour concevoir un dispositif d’éditorialisation conversationnel propice à l’établissement d’un espace commun de connaissances et engager une herméneutique collective.

EDIT EDIT EDIT EDIT

Nicolas Sauret, « Epistémologie du modèle. Des Humanités syntaxiques ? », Sens Public, décembre 2017.

Les Humanités n’ont eu de cesse de produire des modèles pour penser et interpréter le monde. Malgré cette constante, l’informatisation de leurs pratiques, de leurs méthodologies, voire de leurs concepts introduit une nouvelle forme de modélisation qui ne peut se passer d’une analyse épistémologique. L’introduction du calcul formel sur des objets d’étude échappant apparemment à toute formalisation impose en effet de questionner la pertinence des approches quantitatives telles qu’adoptéées par les Humanités numériques. Ce texte est une exploration du modèle et de son rôle de médiation entre le monde et le chercheur. Le modèle est alors prétexte à réitèrer la dichotomie du calculable et du non calculable, du syntaxique et du sémantique, et finalement du statut ontologique de la connaissance.

Log in