/fr/2019/10/21

Séance de travail des membres du CRIHN 2019-2020

Éditer l'article

Université de Montréal
Salle C-2059 — Carrefours des Arts et des Sciences
24 janvier 2020 — 4 avril 2020, 11h30

Calendrier des rencontres de travail avec les membres du CRIHN :

  • Vendredi 24 janvier 2020 — Katherine Cook (UdeM) : « Rage contre la machine: inclusion, activisme et pouvoir dans le patrimoine numérique créatif »
    • Vidéo de la conférence : https://twww.youtube.com/watch?v=KuAwBVzpm4Y.
    • Présentées comme des outils de démocratisation, d’inclusion et même de décolonisation, les technologies numériques sont également critiquées pour faciliter les structures omniprésentes de privilège, d’inégalité, d’inaccessibilité et d’abus. Cette évaluation critique de la pratique numérique créative du patrimoine, de l’archéologie et des humanités numériques plus largement, retracera la relation compliquée entre la prise de risque et le pouvoir, la recherche et l’activisme pour examiner les approches actuelles de transformation des récits historiques et les implications pour les communautés et les praticiens contemporains.
  • Vendredi 21 février 2020 — Stéphane Vial & Éric Kavanagh : « L’édition de dictionnaires spécialisés et les enjeux de nomenclature : le cas du Vocabulaire du design »
    • Entreprise essentielle à la vitalité d’une discipline, l’examen, voire la constitution d’un vocabulaire propre à sa communauté de praticiens et de chercheurs impose un chantier méthodologique aux nombreuses contraintes. Sans prétendre à l’exercice lexicographique classique des grandes traditions dictionnairiques, le Vocabulaire du design sera établi et rédigé selon une triple modalité méthodologique : d’abord, par une consultation auprès de la communauté, ensuite, par l’examen d’autres nomenclatures publiées, et, enfin, par une sélection éditoriale. Dans cette présentation, nous aborderons cette triple méthodologie et insisterons particulièrement sur les enjeux de l’établissement de la nomenclature finale (liste des entrées de l’ouvrage) en examinant un premier ensemble de quelques milliers de termes propres au design ou pertinents pour le design, obtenu après l’exécution des deux premières phases de la méthodologie. Une typologie fonctionnelle de ces termes, ayant notamment pour objectif de soutenir la rédaction des articles, sera présentée. Nous conclurons sur les enjeux et perspectives de ce travail selon les différentes voies d’édition possibles, imprimée et numérique.
  • Vendredi 4 avril 2020 — Maude Bonenfant (UQAM) : « Pour une approche sociosémiotique de la trace numérique »
    • Depuis longtemps étudiée pour sa valeur indiciaire, la trace est aujourd’hui en partie devenue numérique et présente des caractéristiques propres à la traduction informatique des représentations. Or, la trace numérique conserve une certaine fonction indiciaire qui peut être une porte d’entrée pour le chercheur ou la chercheuse pour comprendre le monde actuel. Partant d’une approche sociosémiotique, qui considère toute production de signes dans son contexte social d’interprétation, nous présenterons une méthodologie de travail qui part de l’identification d’une trace numérique à un plan micro jusqu’au plan macro du dispositif discursif qui a rendu possible la situation d’émission et de réception de cette trace. En d’autres mots, il s’agira, au cours de cette présentation, de se demander : comment les traces numériques sont-elles révélatrices du macrosystème discursif duquel elles sont issues?

Connexion