/fr/Champs-de-recherche/Litterature/2022/2/28

Colloque Le temps d'une Pause

Éditer l'article

Emmanuelle Lescouët participe au colloque "le temps d'une pause" organisé par L'ADELFIES de l'Université McGill
le 25 mars 2022 lien d'inscription

🟣Reprendre son souffle, changer le tempo: les pauses s’immiscent partout, même dans les courants les plus réguliers, structurant phrases, textes et discours. Dans le cadre de son 14e colloque estudiantin, l'Association des étudiant·e·s en langue et littérature françaises inscrit·e·s aux études supérieures de l'Université McGill (ADELFIES) vous invite à réfléchir à la pause qui constitue, marque, délimite, voire rompt les textes littéraires.🟣

Emmanuelle Lescouët parlera de "Pause texte ou incursion littéraire dans le flux"

La littérature numérique a envahi de multiples supports et interfaces, qu’ils lui soient dédiés ou non (Hayles, 2007). Dans cette deuxième catégorie, elle a pu se mélanger aux autres actions numériques de la vie quotidienne. Ainsi, quand nous nous trouvons sur les réseaux sociaux, l’usage premier n’est pas (ou rarement) celui de lire : pourtant, la littérature parvient à trouver sa place dans les flux d’actualité et autres profils. Il en va de même pour les interfaces de messageries et leurs chatbots, ou encore pour notre centre de notifications lorsqu’un.e protagoniste y prend place.

Or, par ces interruptions sans liens directs avec la réalité médiée dans ces environnements, la littérature crée une parenthèse plus ou moins courte dans le flux d’action sur un support qui ne lui est pourtant pas dédié (comme un téléphone intelligent). C’est ce que je compte développer pendant cette communication. Le rapport que nous entretenons avec ces lieux numériques devenus nos lieux de vie (Agostini-Marchese, 2020), où nos services de messagerie sont intimes parce qu’ils font le pont avec nos proches : que deviennent-ils lorsqu’ils nous servent à échanger avec des protagonistes fictifs ? Une question similaire se pose également sur les réseaux sociaux.

Tout d’abord, je m’attarderai sur les supports et les moyens d’envahissements employés par les œuvres narratives; je me pencherai ensuite sur les mécaniques de lecture déployées et l’immersion qui peut être mise en place.

Plus d'informations et programmation sur l'événement Facebook

Connexion