Éditer le chapeau

A
D
Y
V
S
N
E
M
X
Z
Z
U
T
L
U
D
E
R
V
U
F
O
F
M
R
J
U
H
U
M
A
N
I
E
É
S
N
U
M
E
G
V
C
L
E
Z
Q
W
Z
-
N
U
M
É
R
I
Q
U
E
S
E
S
E
Y
É
c
r
i
t
u
r
e
s
8
9
0
)
K
B
F
N
u
m
é
r
i
q
u
e
s
8
9
Z
Q
Z
Q
S
D
F
G
H
J
K
L
M
%
A
D
Y
V
S
N
E
M
X
Z
Z
U
P
X
T
J
U
Q
P
X
T
J
U
Q
J
V
Q
N
G
G
M
H
O
F
P
B
T
L
S
C
H
A
I
R
E
B
M
J
S
C
M
M
D
S
V
U
M
-
R
E
C
H
E
R
C
H
E
X
Z
K
Y
B
Z
N
M
B
X
V
E
C
A
N
A
D
A
P
X
T
J
U
Q
P
X
T
J
U
Q
X
Z
E
J
B
S
B
N
B
Y
R
J
L
D
P

Prochains événements

/fr

Ajouter un article

Thomas Carrier-Lafleur et Guillaume Lavoie, « Les dispositifs retrouvés. Images et objets techniques dans Le Temps retrouvé de Raoul Ruiz », Revue d’études proustiennes, 2016, p. 315‑339.

Guillaume Lavoie et Thomas Carrier-Lafleur, « Cinématographier la sensation, fabuler le cinéma Sur deux adaptations orphelines de la Recherche », Sensations proustiennes, 2016, p. 67‑82.

Marcello Vitali-Rosati, « Pornspace », Medium, 2016, p. 307‑317.

Du pornographique au numérique : homologie normative dans deux espaces contraints. La pornographie subvertit les règles de notre « espace principal » : elle implique ainsi la production d’un espace autre, celui que Foucault appelait « hétérotopie ». Beatriz Preciado a déjà souligné cet aspect en proposant le terme de « pornotopie ». L’hétérotopie est un espace réel mais parallèle à « l’espace principal » où se déroule la majorité de la vie sociale. [...]

Michael Nardone, « Skirmish at the Oasis: On Sonic Disobedience », Leonardo Music Journal, vol. 26, 2016, p. 93‑96.

In this article the author theorizes how the idea of a sonic avant-garde resounds today. Focused on technics of noise and site specificity, the author describes the sounds and sites of the Idle No More round dance interventions of the winter of 2012–2013 and hears these protests via the dissonant transmission of the sonic practices and geographical-racial theories of the historical avant-garde.

Michael Pidd, « Wearable Books », in Rebecca E. Lyons, Samantha J. Rayner, (éds.). The Academic Book of the Future, éds. Rebecca E. Lyons et Samantha J. Rayner, London, Palgrave Macmillan UK, 2016, p. 18‑23.

This chapter explores a dystopian world in which technology has become pervasive throughout academic discourse, controlling the way in which books are authored, read, cited, and assessed. However, this is also a parody of the present: our obsession with data and metrics; our suspicion of consumer technology; and our unspoken feeling that there are perhaps too many academic books in the world. Above all else, this chapter seeks to reinforce the importance of books as the carriers of ideas.

Digital Scholarly Editing: Theory, Practice and Future Perspectives, éds. Elena Pierazzo et Matthew J. Driscoll, Cambridge, Open Book Publishers, 2016.

Christelle Dabos, Les fiancés de l’hiver, vol. 1, Paris, Gallimard jeunesse, 2016. 4 vol., (« La Passe Miroir »).

"Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Fiancée de force à l'un des héritiers d'un clan du Pôle, elle quitte à regret le confort de sa famille. La jeune femme découvre ainsi la cour du Seigneur Farouk, où intrigues politiques et familiales vont bon train. Loin de susciter l'unanimité, son entrée dans le monde devient alors l'enjeu d'un complot mortel." -- from back cover

Peppe Cavallari, « Safety check : réseaux numériques et sentiment de sécurité », Sens Public, novembre 2015.

La fonction de contrôle d’absence de danger (safety check) activée par Facebook lors des attentats terroristes à Paris, nous a permis d’acceder à un ultérieur niveau d’intimité, nous entrelaçant encore une fois de plus au réseau dont nous faisons partie et qui fait autant partie de nous. Le rôle assumé par la plateforme de Zuckerberg pendant cette nuit de terreur, pose autant de questions philosophiques sur la relation entre individuel et collectif que de problèmes politiques sur l’institutionnalisation d’une entreprise privée, forte d’une infrastructure transversale aux limites de l’appartenance nationale de tout en chacun et qui, aujourd’hui, hors du web n’a pas de compétiteurs dans une capacité de plus en plus cruciale : celle de nous saisir en tant que élément d’un réseau.

Connexion